• J'ai eu mon cadeau de Noël : un primo arrivant à la rentrée, j'avais déjà accueilli des élèves dont le français n'était pas la langue d'origine, mais ils étaient en France depuis quelques mois. Là, surprise il était arrivé 4 jours avant !!!

    Dans ce cas, c'est la débrouille !!!

    Alors voici comment j'ai procédé au cas où vous trouveriez dans la même situation.

    Premièrement on le teste histoire de savoir si niveau correspond au niveau attendu dans la classe (parfois on a des surprises quand on inscrit un enfant avec des pairs du même âge !!)

    Voici les sites utilisés : il y a des évaluations toutes prêtes et traduites dans une multitude de langues.

    http://galileo.crdp-aix-marseille.fr/mathsenaf/ : test en 33 langues où on peut choisir le niveau fin cycle 2, fin cycle 3

    http://www.ac-strasbourg.fr/pedagogie/casnav/enfants-allophones-nouvellement-arrives/ressources-premier-degre/outils-de-positionnement/ : test pour connaître la compréhension (test en langue d'origine)

    Avec ses outils disponibles sur internet on peut déjà se faire une idée du niveau.

    Après pour apprendre le vocabulaire, j'utilise l'imagier de la classe (revue pédagogique) et je lui ai fabriqué un cahier intitulé "mon trésor de mots". Dans ce cahier, j'ai commencé par mettre le vocabulaire nécessaire : le matériel de la classe, les consignes, le vocabulaire spatial ...

    J'ai de la chance, c'est un élève très volontaire, il arrive déjà à bien parler après 2 semaines de classe même s'il utilise les 2 langues, il se fait comprendre par les autres enfants (qui ont une attitude super, ils miment le geste qu'il doit faire en l'accompagnant de la phrase ...)

    J'ai bien précisé aux élèves qu'il fallait s'exprimer correctement : ne pas parler en phrase incompréhensible pour que l'élève non francophone puisse intégrer les structures.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique